Tsniout mag’ et le choix des photos

Bonjour, ce matin encore, de l’actu, de l’actu et toujours de l’actu ! Un petit retour sur notre magazine qui tend à se démocratiser un peu plus chaque jour, à la grace d’Hashem. Il me parait essentiel en tant que rédactrice de magazine de faire passer un message clair et précis à des femmes religieuses, ou des femmes Juives, ou même encore des femmes Juives qui souhaiteraient devenir religieuses. Tsniout mag’, oui mais pourquoi faire ? Vous me direz un magazine de mode dans un monde Froum, cela peut paraître ambigu : le fait de rapprocher le gashmi (matériel) du rouhani (spirituel) ? Pas tellement en fait, réfléchissons un peu ? Qui pense à la femme religieuse en matière de mode, et qui vous offre un carnet d’adresses complet avec Perruquiers, créatrices de foulards, prêt-à-porter et solutions clés en main pour vous habiller Tsniout, sans pour autant porter toujours le même style vestimentaire ? Réponse : on y a toutes déjà pensé mais ce style de magazine ne s’est jamais vraiment fait connaître.

Femme au foulard

Femme au foulard

C’est pourquoi je me suis dit un jour  : il n’y a pas que les autres qui ont le droit à un large choix de magazines de mode, j’ai vu dans ma vie tant de femmes religieuses, belles et rayonnantes de rouhanioute, du foulard jusqu’au choix pointu des accessoires, des femmes religieuses, mamans et accomplies bh », respectées en tant que femmes et épouses : je me devais de leur rendre un hommage!

Le choix des photos qui accompagne les articles ne sont pas toujours en conformité avec la hala’ha. Vous me direz pourquoi ? Tout d’abord à nos débuts, le magazine a tenu à offrir une grande variété de tenues vestimentaires que chacune peut facilement s’imaginer (histoire d’avoir des idées) mais bien évidemment réadaptée à un look Tsniout. Exemple : sur la photo la jupe est au dessus du genoux : il faut se l’imaginer en dessous du genoux, elle est proposée en visuel histoire de s’imaginer ce que cela rendra une fois porté. De même pour les hauts décolletés : on s’imagine ce que ça donne avec un top à manches longues en lycra ou un manchon pour couvrir les bras.

Ceci dit le but d’un magazine Tsniout, n’est Hasvechalom pas de choquer, ni de détourner les gens de la religion en leur rentrant dans la tête des images affriolantes loin de là. C’est pourquoi par souci de pure tsniout nous travaillons aujourd’hui des images certes modernes, mais plus en adéquation avec la Loi.

Manches longues ou trois quart, col rond ou bateau, jupes et robes longues ou en dessous du genoux, foulards et perruques. Tout doit être TSNIOUT !

Nous mettons notre amour de la religion et notre passion de la mode au service de ces femmes à la recherche d’idées vêtements. Toutes les images qui apparaissent sont donc à prendre au second degré et avec un certain recul. Nos lectrices sont pour nous des reines de beauté que nous invitons dans notre monde de Torah, désolé donc à celles qui auraient éventuellement put être offensées (si il y en a) par le choix de nos visuels. Toutes vos remarques sont donc les bienvenues !

Dans l’espoir d’avoir satisfait mon lectorat. Nous vous attendons nombreuses, c’est VOUS qui faites vivre notre magazine !

La rédaction !

Femme qui prie

Femme qui prie

Femme juive devant la table du Chabbat

Femme juive devant la table du Chabbat

One thought on “Tsniout mag’ et le choix des photos”

  1. Pingback: L’ESPERANCE EN UN MONDE MEILLEUR (Qu’est-ce que la tsniout juive ?) | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation
  2. Trackback: L’ESPERANCE EN UN MONDE MEILLEUR (Qu’est-ce que la tsniout juive ?) | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *