Tsniout et petit exercice de style (Novembre)

La petite chronique mode Tsniout Mag’ présente désormais sa nouvelle rubrique Tsniout et petits exercices de style. Ecumer les podiums de mode c’est bien, mais quand on est une femme Juive on doit cependant répondre à un mélange délicat : l’accord entre « j’aime la mode mais je reste une Bat Meleh’  » (sous-entendu je ne suis pas Juive pour passer mon temps à me calquer sur les modèles occidentaux) et le « je veux vivre ma Tsniout sans pour autant ressembler à un manche à balai ». Audélia B. répond à la demande en allant faire son petit marché, et ses petites courses sur le net. Les photos publiées sont issues d’un blog mode que nous remercions chaleureusement, pour son gout, et le brillo avec lesquels couleurs et accessoires de saisons sont mis en valeurs.

Jupe crayon évasée, jodhpur noué, et basique col rond manche 3/4

Jupe crayon évasée, jodhpur noué, et basique col rond manche 3/4

Photo ci contre :

On aime :

La fluidité de la jupe (qui évite d’etre portée trop pret du corps).

Le choix des matières qui assurent un confort maximal et un look très casual (idéal pour aller bosser).

L’association du sac bourse beige (teinte froide) avec le bordeau/prune (teinte chaude)

Le talon bobine , qui n’est ni trop haut (donne une cambrure à la jambe qui reste raisonnable en restant discrète), ni trop bas (risque de « tasser la personne » si cette dernière est petite de taille).

 

On aime moins :

Le risque de mixer (en plus du beige, du bordeaux et du blanc) une paire d’escarpins pointus noire (trop de couleurs tuent la couleur) avec trois autre teintes.

La couleur bordeaux : halah’iquement incorrecte pour beaucoup de rabbanims étant donné que le bordeaux est une couleur dérivée du rouge, et que le rouge (mis de facon uniforme) n’est pas une couleur autorisée. En bref , (après avis de vos rabbanims) il sera préférable de porter le bordeaux par touche plutot qu’en bloc. (Attention cela reste un avis de la rédaction)

Le pullover noué à la taille : ainsi mis il donne un air légèrement négligé qui ne sied pas toujours à une Bat Israel, (il aurait été préférable de le nouer sur les épaules).

 

Ou se procurer ? 

La jupe tube esprit simili-cuir : Morgan, H & M, Les 3 Suisses, Castro, Lulu Catagnette, Asos, Maje.

Les escarpins : Aldo, André, Steve Madden, Guess.

Le pullover en mohair : Benetton, Zara, La Redoute.

Le Sac Bourse : Hermès, Top Shop, Aldo, Top Ten (en Israel), Accessories.

 

 

Veste en jeans ceintrée, Jube longue plissée

Veste en jeans ceintrée, Jube longue plissée

 

On aime : 

L’association futée du cintré du denim et de la fluidité de la jupe (on croirait à du sur-mesure) !

Les bracelets au poignet qui paufinent l’esprit baba chic de la tenue.

Le chemisier col remonté en dessous de la veste en Jeans.

La parfaite longueur de la jupe (pas de transparence et Tsniout impeccable).

 

On aime moins : 

Lunettes de soleil et pochette beige : qui font un peu « too much » (à la rigueur on se serait passé des lunettes)

Le flashy de la jupe, niveau Tsniout avouons le : la longueur est parfaite mais la couleur , meme lumière éteinte on ne pourrait vous perdre de vue.

La jupe qui laisse deviner des chaussures ouvertes (pas l’idéal), une ballerine aurait été à propos, plus qu’une paire de nu-pieds qui ne constituent pas le sommum de la pudeur. (Après chacune consulte son Rav et s’accorde avec l’avis qu’il lui donne, mais chez les possekims Harédims par exemple, il sera d’avis de recouvrir les orteils (chaussures ou collants).

 

Remerciement crédit photos au blog Atlantic-pacific.

Tsniout Mag’ -Tous droits réservés – Reproduction interdite ®

One thought on “Tsniout et petit exercice de style (Novembre)”

  1. moon says:

    j’adoreeeeeeeeeee vivement la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *