Est il permis de se maquiller chabbat ?

Poudre sèche minerale

Poudre sèche minerale

Un article court mais important puisqu’il revient sur un point important qui nous importe  beaucoup(le champ sémantique du mot important vous l’aurez entendu prend donc ici toute sa valeur lol) à nous femmes et jeunes files qui désirons être véritablement raffinées et belles en l’honneur de notre mari et/ou de la reine chabbat. Mais ne sortez pas tout de suite vos trousses à maquillage et veillons tout d’abord à effectuer un retour sur des points d’Halaha- avec chéelat rav à la clé -afin de savoir ce qui est permis et ce qui ne l’est pas. Est il permis de se maquiller chabbat ? La topic halaha du jour par Tsniout magazine.

Maquillage oui, mais en restant pondérée ! (non je n’ai pas dit « poudrée »)

L’interdit de se maquiller selon nos Sages, émanerais d’un des interdits selon lequel chabbat l’on ne doit pas « étaler une crème »   (également appelé interdit de « mémaréyah »)or, l’on considère qu’une femme appliquait fard à paupière et surtout rouge à lèvres est comparable à celui ou celle qui s’enduit d’une crème. Cette opinion est fortement soutenue par nos Maîtres et particulièrement par Rambam zatsal. L’article qui relate la halaha* (Loi Juive) ne sera en aucun cas réducteur puisque comme vous l’aurez deviner il va de soi que les interdits qui découlent du maquillage sont divers et s’appuient sur différentes opinions, et comme la rédaction le rappel bien souvent il sera important en cas de doutes de vous référez à votre rav*  qui tranchera sur la position à adopter en fonction de la halaha.

Le talmud lui relate un autre interdit et pas le moindre celui qui interdit de teindre aussi nommée interdiction dites de « Tsovéya » (de colorer), aussi nombreux sont parmi H’ahamims (sages d’Israël) qui considère une fois encore qu’une femme qui se « colorerait » les lèvres chabbat, commettrait un interdit. A l’époque de la Guémara les femmes avaient pour coutume de se passer sur les joues une sorte de poudre rouge aussi nommée SERAK, c’est ainsi que les sages ont insistés sur ce point en insisant sur l’interdit de « colorer ».

Les solutions sont simples en grande fan de maquillage ‘on recommande (à condition Evidemment de l’appliquer avant shabbat ) d’utiliser des marques dites en hébreu « עמיד במים »  c’est à dire « amid be mayim »(à suivre dans un autre article) qui résistent à l’eau ou maquillage de chabbat semi-permanent. Ainsi il est possible d’appliquer votre maquillage avant l’entrée de chabbat, de pouvoir vaquer à votre détente chabbatique tout en gardant le maintien d’un joli maquillage qui ne coule pas ou du moins conserve une certaine tenue.

Quoiqu’il en soit comme dans de nombreux autres domaines rattachés à la halaha la femme Juive sera digne de louange si elle redouble de vigilance en la matière. Savoir faire une séparation entre ce qui est permis et ce qui nel’est pas, car les filles vous savez combien je chérie une femme qui sait se tenir et qui rayonne durant chabbat mais n’oublions pas cependant que le maquillage n’est pas non plus un pikouah nefesh (sauver une vie) lolll, oui nous ne pouvons pas sortir sans anti-cernes cela n’exclut en rien l’interdit de transgresser chabbat ! Gardons donc la paupière ouverte…

L’opinion de Marane Ovadia Yossef zatsal

La rédaction suit l’avis de Marane  Ovadia qui tranche aussi selon l’opinion du Choulh’ane arouh’ merci à nouveau de vous référez aux mouvances religieuses qui sont les votre et de poser la chééla à votre rav pour toutes interrogation. Ce dernier ramène dans un passage de son ouvrage intitulé Chou’t Yabiya Omer (au chapitre 37) qu’en règle général il est interdit à une femme d’utiliser durant chabat des fards à joues et fards à paupières qui collent à la peau. Ce dernier s’appuis sur la fameuse poudre relatée plus haut (le Serak) qui avait pour vocation de teindre en rouge le visage de celle qui l’appliquait , et plus encore de véritablement adhérer à la peau. Or Marane tranche en affirmant que de nos jours certaines poudres restent autorisées dans le sens ou elles ne « collent » pas à proprement dire à la peau. L’avis de Marane est rejoint par celui du gaon Rav Moshé Feinstein Zatsal. Mais attention si certaines poudres sont autorisées restent avoir lesquelles et reste à savoir comment les appliquer puisqu’il est interdit « d’étaler  » ses dernières durant chabbat ! Certains les appliquent en tapotant, pour ma part je préfère redoubler de prudence et par peur de mal agir m’abstenir de les utiliser (attention cela n’implique que mon modeste avis !) Attention les possekims rappellent cependant qu’il est interdit d’utiliser les nouvelles poudres crèmes comme on en trouve sur le marché du cosmétique depuis une dizaine d’années elles rentreraient également dans le double interdit d’étaler et colorer ! 400_F_7673225_rwz6MVMbyKqiPiZ235rJA4sxycT9Idt0

En règle général pendant shabbat seule l’utilisation de poudres libre ou dites « sèches » sont autoriser en revanche fonds de teints et rouges à lèvres ou fard à paupières crèmes restent ultra problématiques et en théorie interdits à l’utilisation, le Din est le même pour chaque produit cité. Donc prudence ! Il est tout à fait possible d’etre magnifique en l’honneur du shabbat mais il y a des manières d’agir qui vont avec, dans un prochain article Tsniout magazine vous livrera les marques à vous procurer dans le commerce afin de vous maquiller sans dangers « avant shabbat » en restant au top jusqu’à sa sortie ! Kol touv et shabbat shalom !

_71369360_dsc_1357

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *