Choix du foulard : un brin voire..un cheveux trop voyant

Se couvrir la tête, porter le foulard sont des choix merveilleux. Dans la tradition Juive , nous sommes nombreuses à nous souvenir du mérite de nos grand-mères et générations passées où la femme sortait vêtue d’un kissouye roche (foulard). Mais les années avançant, le foulard n’est plus porté de la même façon ! Sachons distinguer alors les différentes manières de porter le foulard avec le temps. Choisir un foulard est une affaire de goût d’après vous ? Et bien pas seulement ! La Tsniout  par essence repose sur plusieurs mots important : la décence, la délicatesse et la discrétion. Le choix du foulard, est parfois un cheveux trop …voyant. Avec les joies familières de l’été (mariages, bar-mitsvotes…) gageons que nous saurons choisir une parure aussi jolie que secrète pour briller en toute simplicité.

Le foulard qui glisse

Et oui ! Le point n’est pas négligeable. Nombreux sont les foulards dont les matières trop lisses glissent sur notre cuir chevelu. Pas toujours évident de joindre les deux bouts : entre un début de soirée où notre joli foulard cachait parfaitement notre chevelure, et l’embarras de se retrouver devant un conglomérat d’invités alors que celui-ci ne se maintient pas proprement sur notre tete. Que faire afin d’éviter de passer sa soirée aux toilettes, à tenter de le remettre ?

Sachez que désormais nombreuses sont les créatrices de foulards (en particulier des créatrices Juives qui ont conscience des exigences hala’hiques) qui proposent des produits « annexes ». En plus de créer chapeaux, bandeaux, foulards et serres-têtes, beaucoup d’entre elles vendent des gammes de bandeaux en coton révolutionnaires. Ils se placent directement sous votre foulard (exemple si ce dernier est en satin et qu’il glisse) en première application, tout est restant invisible, et offre à votre foulard définitif une tenue impeccable ! N’hésitez pas à contacter la rédaction (qui vous transmettra des liens).

Le foulard qui brille

Quoi de plus agréable que de porter un foulard qui se démarque de la routine ? Certes. Mais au risque de passer pour une rabas-joie : ATTENTION ! Il s’agit de trouver un équilibre certain entre le raffinement exceptionnel d’un foulard qui marque une occasion, et notre volonté en tant que femme et Bat Israel d’honorer et de respecter la hala’ha. Donc attention au choix du foulard, inutile de tomber dans le ridicule « effet sapin de Noël ». Porter un foulard c’est se sentir bien avec la volonté d’avoir la chevelure couverte, pas le sentiment d’éveiller toutes les attentions et de faire parler de soi (négativement) par un comportement ostentatoire. Je le répète sans cesse : être belle, oui ! Mais pas au sacrifice de notre Tsniout !

Donc morale de l’histoire, si vous choisissez un foulard avec paillettes ou Swarovski veillez à ce que cela soit « par touches ». Si le foulard est totalement recouvert (rare mais possible) choisissez au moins une tenue color block (exemple une robe toute noire). Sinon vous risquez de passer de l’effet « eshet ‘hayil lumière » au style « carnaval de Rio ».

Le foulard « chargé »

Vous connaissez certainement ces foulard fraichement posés sur nos têtes qui ont été conçus avec une jolie fleur….et sur lesquelles vous avez décidez (vous-même) de rajouter une « personal touch » ? Bon et bien oubliez très vite, car c’est souvent très inesthétique. On croirait que ce n’est plus une simple fleur mais un véritable jardin qui vous a poussé sur le sommet du crane ! Mesdames ! Tout humour à part, nos créatrices se coupent toutes en quatre pour nous proposer de superbes modèles !!! Pourquoi en rajouter ?

Je dit Oui à la customisation. Mais je dit non à la « prise de tête ». Vous voulez être au top ? Visez simple. Achetez le foulard tel quel. Ou bien, procurez vous un tissu et accessoirisez-le avec simplicité. Les merceries proposent des options sympatiques et dans l’air du temps, ne vous encombrez donc pas de l’atelier des perles (comme je le nomme avec humour).

Nos sages nous présente la Loi Juive dans les textes, de manière plausible, afin de comprendre que la beauté de la femme ne réside jamais dans sa capacité à se faire « remarquer » par son accoutrement, mais plutôt à commencer par briller de l’intérieur …

 

Tsniout Mag’ -Tous droits réservés – Reproduction interdite ®

 

6 thoughts on “Choix du foulard : un brin voire..un cheveux trop voyant”

  1. choufanr says:

    j’adore !

  2. Bettina says:

    Juste pour vous faire partager !

    http://www.sarah-creation.com/donner-du-volume-a-vos-foulards.htm

    Ici vous trouverez des « bases volume » qui permettent au foulard de ne pas glisser et qui en plus vous donnent le volume qu’il faut comme si vous aviez un chignon parfait en dessous (et pas une bosse bizarre et inégale comme ca peut arriver parfois !!)
    Je précise que je n’ai aucune commission dessus :p Mais ca rentre dans le contexte de l’article de notre rédactrice préférée alors j’en profite 🙂

    Gros bisxx à toutes !

    1. Audelia B. says:

      Tout est permis pour toi ma petite soeur ! 🙂

  3. Quain Phuong-Mai says:

    J’ arrives pas à le mettre !!!!!!

    1. Audelia B. says:

      Lol contactez moi via contact@tsniout-mag.com

  4. SARAH MYARA says:

    MAGNIFIQUEMENT DIT COMME A L HABITUDE TOUT EST DIT /:) bravos ma Audelia 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *