AUDELIA B. Tribulations de blogueuse de 2010 à 2020

A l’affiche quelques 12000 followers branchés pour mon plus grand bonheur sur ma comète Instagram (que je remercie chaleureusement chaque instant et au quotidien), car honnêtement si le like ne fait pas la femme il met clairement du baume au cœur sur ma route de styliste. Dix ans après le lancement de mon blog et magazine en ligne petite capture d’écran de mon parcours tracé dans le sillon de la mode et aujourd’hui de la création.

Background 

Papa retoucheur et tailleur sur mesure pour une marque de costumes Italien (on peut dire sans jeux de mots qu’il m’a offert l’étoffe du style dans les gènes), élevée par maman et dernière de trois enfants. Je tombe très vite dans le bain de la mode grâce a ma grande sœur Sandrine et ses fashion show quotidiens, mes pupilles d’enfants se perdent entre les covers de Madonna et les premiers show Versace.  J’ai cinq ans on est en 1987.

Ado j’ai trouvé ma rébellion entre ma dévotion pour Michael Jackson et cette passion indéfectible de la mode. Le collège était vestimentairement parlant une période risible : fusion de patchworks affreux et combinaisons de couleurs qui piquaient honnêtement les yeux (lol). Ayant grandi dans une famille de forains, je gagnais mon premier argent de poche en sortant travailler au marché chaque dimanche matin  entassant écus sur écus afin de me payer la dernière paire de chaussures à la mode, doudoune ou autre jeans (oui le denim et le cuir sont mes grandes passions). Très vite je rapièce, customise, crayonne, déchire et revisite mes vêtements trop banals à mon gout.

Et au lycée la révolution est en marche, entre les vêtements offerts par ma sœur, les vides dressing, mon argent de poche, mes créa, je réussis à devenir potable et me transforme du coup en une “mini icône” de mode (oui bon ça n’est pas moi qui le dit mais mes amis de cette période scolaire lol, si ca se trouve vous m’auriez jeter des cacahuètes ok).

2010 Naissance d’une blogueuse

Après quelques années à travailler pour une enseigne de prêt -à -porter Française à la vente mais aussi à la com (création de défilés et lancement produits, ouverture de boutiques pilote)  je vis cette experience comme un joli tremplin et decide d’evoluer plus haut. Mais c’est surtout derrière l’écran que j’ai trouvé ce qui m’a très vite plu à moi, c’est vous parler de ma passion :la vrai, celle qui me fait vibrer et exister : la mode. J’ouvre donc (poussé par mon mari )mon premier blog Tsniout magazine. Ma vision de la mode y est transmise en doses homéopathique pour commencer puis en prescriptions quotidiennes.

Mon intérêt étant d’inviter les gens à voir la modestie avec un esprit plus ouvert et comprendre que les femmes qui se couvrent la tête révèlent une incroyable beauté., chacune avec ses moyens disposent de fantastiques ressources qui la mettent en lumiere. Aujourd’hui la ligne éditoriale du webzine est revisitée et se dirige vers un esprit encore plus luxe, mode, haut de gamme. Mais toujours avec l’esprit des beautés de la femme modeste à travers le monde et les religions. 

Grâce à vous le blog décolle dès ses premières années et devient mon « CV interactif « qui me permet entre autre de me faire un peu connaître et d’être recrutée pour l’écriture d’éditos mensuels et l’aboutissement vers de très nombreuses collaborations auprès de diverses marques locales en Métropole et au Moyen Orient.

Comprendre Instagram  

Quand Instagram a fait son entrée dans le monde des appli beaucoup de gens -pour ne pas dire la grande majorité- n’ont pas vraiment compris son impact ou son importance. En revanche j’ai tendance à dire que les blogueuses ont vite compris qu’il s’agissait bien plus que de simples publications de photos. Instagram est devenue pour moi comme pour mes collègues blogueuses une vitrine aux paramètres non négligeables. Pour moi Instagram est avant tout un espace personnel ou je confie intimement les clés de mon bonheur, ma rigueur, mes forces et mes projets. Tres vite cet espace sera enrichi par mes futurs projets sur lesquels je reste relativement discrète afin de vous laisser la surprise pour la suite…

Audelia B. styliste et directrice artistique: mode d’emploi

2015 à 2020 furent cinq années charnières. Reprendre mes études avec trois enfants en bas âge dans les bras, des projets à présenter avec au bout une collection finale devant jury n’est pas toujours évident. La reconnaissance des gens de l’entourage proche, en passant par un public plus vaste et élargi, la communauté en local ou en Métropole j’ai été surprise des merveilleuses réactions.

La rencontre de Dany Mizrachi célèbre styliste Israélien à la Fashion Bridal Week, en Mars 2019 m’a fait poussé d’autres ailes et voler vers des ciels encore plus prometteurs. Grâce a vous et grâce a D. J’ai depuis travaillé sur des projets plus intimes, dessins de collections, direction d’une ligne de robes de soirées auprès d’autres créateurs:

Le reste arrive très vite..Je vous tiens au courant dans mes prochains petits rédactionnels. Je vous souhaite une semaine magique, faites attention à vous; be safe et on se retrouve très vite.

Audelia B.