Dossier spécial femmes artistes : Caroline Modepure et le talent de styliste

 

Credit Photos Eliora E.

Credit Photos Eliora E.

A l’aube d’un printemps fleuri nous consacrons un dossier spécial femmes artistes vivement illustré par des portraits de jeunes femmes qui ont décidés de faire de leur passion un art au service de la femme Juive de tous les horizons. Stylisme, design, maquillage, décoration, photographie autant de services que nous vous souhaitons de retrouver pour toutes vos futures joies. La page de ce dossier démarre avec Caroline, créatrice de la marque Caroline Modepure, dans l’air du temps, dans le respect de la tsniout , au service de la création et de la satisfaction de voir la femme proprement vêtue et à l’aise dans ses talons. Voici son portrait, dressé par Audélia B. qui a eu la chance de côtoyer de nombreuses artistes lors d’un shooting printanier le 26 Avril dernier.

Tsniout Mag :Bonjour Caroline, j’ai compris de ton parcours que tu n’étais pas native d’Israel mais de France à quel age es tu monter en eretz et comment t’es venu cet amour de la mode ?

Credit Photos Eliora E.

Credit Photos Eliora E.

Je suis montée en Israël a l’âge de 4 ans et demi directement de Strasbourg dans le nord de la France. Et déjà en tant que petite fille la mode et les tendances m’ont toujours intéressées ! Cependant j’avoue qu’en Israël avant que les grandes enseignes ne débarquent et ouvrent leurs portes j’avais du mal à m’adapter à la mode du pays et les vêtements longtemps n’étaient pas à mon goût.

Tsniout Mag : Lors du shooting photo organisé le 26 Avril dernier j’ai eu la chance de rencontrer ta maman, qui m’expliquait que depuis petite tu revais de faire du stylisme pour la femme religieuse, explique nous pourquoi ?

J’ai eu le rêve de changer les goûts vestimentaires de la femme Israélienne. De l’orienter vers de nouvelles tendances. Depuis les enseignes Israéliennes se sont fait une place dans l’univers de la mode mondiale, mais même de nos jours la femme Tsanoua de 2015 reste limitée dans ses choix du fait qu’il faille tout le temps qu’elle rajoute quelque chose en plus pour que sa tenue devienne en accord avec la halaha.

Tsniout Mag : Et ton parcours, tes études, si cela peut inspirer de jeunes femmes juive, parle nous en et raconte nous comment tu as trouver ta voie ?

A l’âge de 20 ans j’ai commencé à étudier dans un endroit qui se nomme Beit haomanim (la même école d’art qu’Adi la designer et décoratrice qui est d’ailleurs une amie et collègue) à Tel Aviv. J’ai pris des cours de création et stylisme, couture et patronage. Il s’agissait de cours hebdomadaires car Je ne disposais pas de temps suffisant pour des études plus intensives :sur le coté je travaillais pour des cabinets d’audit à quasi temps plein donc impossible pour moi de m’organiser pour des études plus longues . Ceci dit je sentais au fond de moi le besoin de m’investir plus profondément dans mes études. Et, il y a de cela un an (Pessah 2014) je me suis lancé,j’ai décidé de quitter mon job, afin de réaliser mon rêve : celui de lancer ma propre marque.

Tsniout Mag : La femme Tsanoua peine souvent à trouver les tenues idéales, comment cherches- tu à satisfaire sa demande au travers de ta marque ?

Mon but lors de la création de cette marque était de libérer la femme fatiguée de devoir rajouter des couches de vêtements pour pouvoir porter certaines robes et tenues . A travers Caroline Modepure j’ai voulu offrir à la femme Tsanoua la chance de changer la donne. Mes créations sont des tenues qui se portent en une seule pièce sans besoin de tissus ou rajouts additionnel. Des créations confortables et tendances, raffinées et féminines.

Tsniout Mag : Peut on savoir d’où te vient ton inspiration à chaque instant où tu créée un nouveau modèle ?3U2A2219

Mon inspiration me vient surtout de stylistes et couturiers européens tant au niveau du choix des coupes que des tissus. Evidemment cette inspiration est ensuite adaptée et ajustée à une mode Juive conforme à la tsniout. La femme religieuse Française est également pour moi une grande source d’inspiration. A mes yeux la mode est à la France ce que les fallafels sont pour Israël, les françaises ont un chic et un goût pour la mode qui reste hors du commun.

Tsniout Mag : Où peut-on retrouver ta magnifique collection Caroline ?

Afin de retrouver mes créations il suffit de se rendre dans l’un de mes points de vente sur Jérusalem, je livre aussi à l’étranger et de partout dans le monde via la poste.

Tsniout Mag vous redirige directement via le lien ci-dessous où vous retrouverez la superbe collection de l’adorable Caroline Modepure :

Page commerciale de Caroline Modepure via Facebook

Retrouvez également le site internet de la créatrice : www.carolinemodepure.com 

Logo Caroline Modepure

Logo Caroline Modepure

Remerciement : Make up artiste et coiffure Aurélie Maquillage Israel,modèles Yana et Noy, photographie Eliora E., un grand merci à l’accueil de l’équipe du Café Itamar Ba michtala, et Adi Cohen Shimonov pour les fleurs fraiches et le design photo.

 

Tsniout Mag’ -Tous droits réservés – Reproduction interdite ®  

Crédit photos Eliora E.

Crédit photos Eliora E.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *