Religieux ? Pourquoi sommes-nous tellement éprouvés ?

url-1Monde religieux : pourquoi sommes nous eprouves ?
Que ce debut darticle ne debute pas sur une mésentente : l’article ne vise ni ne pointe aucune « catégorie » (Am Israel Arevim ze la ze*, le peuple d’Israël est responsable de son prochain).Le magazine se focalise ici sur une remise en question en tant que Juif et la souffrance qui nous eprouve plus particulierement lorsque des spheres religieuses sont atteintes. Il va de soi que religieux ou pas lorsqu’un membre du Am s’eteint c’est le monde Juif entier qui pleure. Itamar, Otzar hatorah Toulouse, Merkaz ha rav, des noms tristement familiers à notre appareil auditif qui ne cesse d’ajouter à son curreculum de tristesses les epreuves. Tsniout magazine, c’est vous, c’est moi, c’est nous, alors ensemble nous nous sommes poser la question . Demain, aujourd’hui et hier encore nous nous sommes tous pose la question ? Rabbanims en chlihout, bebes tant attendu et decimes a l’age de trois mois (attentat qui a fait pour victime la petite Haya Zisel zal), familles décimées dans leur sommeil (Famille Fogel à Itamar Zal) . Kippa et tsitit, en éveil ou en tefila, allonges ou debout mais tous oved hashem* (littéralement Travailleurs de D.) : que faut il comprendre ? Interpréter n’est pas de notre niveau certes mais nos capacités humaines sont immenses pour remmetre en question notre devenir, au dela meme de la question Palestinienne et du sempiternel probleme Arabe qui cangraine notre quotidien. Que faut il se dire ? Sans partir dans de folles interpretations (que nous laissons à nos Maitres)  lorsque le monde Juif est atteint c’est un corps complet qui se métastase. Mais que dire de tous ses messages que Hakadosh Baruh Hou transmet à ses enfants ? Est ce la un signe de la Geoula ? Est ce la les fruits de nos erreurs ? Ou est la solution ? Si les corps militaires prennent les armes : c’est la riposte. Si les hommes prennent un temps pour la priere : c’est le massacre. A quand le temps de vivre ? Comprendre que ce monde est un couloir qui nous mènera au Olam abaa*(le monde Futur) mais en attendant ? A t’on le droit de lekayem mitsvotes* (d’accomplir des bonnes actions) en paix ?
Essav : l’origine du Malurl-2
« Protège-moi des mains de celui qui est mon frère, j’ai peur qu’il ne vienne massacrer mère et enfant « . (Genèse 32, 12)

Essav ce frere ennemi qui traitrise et pactise en silence contre Yaacov. A tous ceux qui soulevent avec un tel plaisir : « la Palestine, les Palestiniens, leur droit a l’existence, la pitie, la douceur  » il suffit a l’ignorant de se cultiver et d’ouvrir les livres de notre Sainte Torah. Tout y est. Et si un tel etat devait exister il serait mensonge. Lorsqu’une haine viscérale st installée dans le coeur d’un homme c’est à la nuit des Temps qu’il faut remonter…Revenons  à l’époque ou la haine embryonnaire d’Essav à l’encontre de Yaacov naquit.  Yaacov voyant son frère à la tète d’un groupe armer préféra choisir la prudence pour le salut du Am*(peuple). Et « divisa » il prefera disperser les biens, les troupeaux mais surtout le peuple anticipant une attaque eventuelle de son frere. « si Essav attaque un de nos campement et le sacage , un des deux sera au moins sauvé ». Essav, c’est le non Juif qui se dresse contre un peuple qui le dérange. Impossible à décrire et difficile à comprendre mais pourtant vrai depuis des millénaires jusqu’à malheureusement nos jours.Essav est la personnification de la destruction du peuple Juif, et au cours des siècles il aura tristement survécut et se sera multiplié en divers etres abominables (on pourrait citer Hitler au cours du Siècle dernier par exemple). La nature même d’Essav c’est d’aller à l’encontre d’Israël (le peuple d’Israël), de le contrarier, de s’opposer à tout compromis, à toutes chances d’exister, avec pour but ultime de l’anéantir. Mais attention que l’on s’entende bien il existe des justes des nations et des gens fantastiques de par le monde non juif et de toutes confessions confondues, le problème soulevé ici n’émane pas de  la poignée de gens qui changeront le monde mais de l’écrasante majorité qui cherche à le détruire. Pas étonnant donc que ce même Essav ce lève dans chaque génération et décide de nous anéantir afin de s’approprier ce qui est notre, ou tout simplement pour se délecter d’une victoire : celle de voir le Peuple d’Hashem disparaître.

Souffrance du peuple Juif annonciatrices du Mashiah’?

Notre Sainte Torah rapporte en de nombreux passages (notamment des discussions entre Abbaye et Rabbi Elazar) la crainte à avoir lors de la venu du Mashiah’. En effet cette venue donnera lieu à de nombreuses souffrances préliminaires toutes infligées au peuple Juif. Afin de connaître l’honneur de sa venue en évitant les risques et les affres de telles souffrances la liste de mitsvotes à accomplir est immense: entre autre Guemilout hasadim et étude de la Torah. Impossible alors de comprendre du haut de notre petite échelle pourquoi tant de souffrances ont été infligées à un peuple au coeur même par exemple de la tefila*(prière) il y a encore de cela une semaine à Har Nof (attentat qui aura coûté la vie à quatre rabbanims et un policier Druze, à l’heure de la prière de Chaharite dans une synagogue d’un quartier orthodoxe de Jérusalem). Pourquoi tant de mal et pourquoi des souffrances subites par des hommes pieux victimes d’une haine gratuite au moment  où il se présentaient à D.

Difficile de détailler les comptes d’Hashem puisque ses calculs font partis des hautes sphères de ‘au-delà que même les Grands de la génération ont du mal à mettre au clair…Et si la souffrance ne connaît ni foulard ni perruque il n’en reste pas moins que l’homme pieux à souvent été fortement éprouvé. Le paradoxe entre la pratique des mitsvotes d’un coté, l’amour d’Hashem de l’autre et la destruction de vies parait pourtant invraisemblable, mais encore une fois qui saurai dire ?. Mais Hashem fait tout pour le bien, et le savoir c’est s’en convaincre et s’en convaincre permet chaque instant de renforcer sa émouna et donc de se rapprocher de la Geoula. N’oublions pas non plus que, quelle que soit notre souffrance elle est parfois le prix à payer pour des fautes commises dans ce monde ici ba et pour l’ouverture vers un meilleur Olam Abaa. Chaque épreuve que le Tout Puissant nous envoi est millimétrée, IL SAIT POURQUOI.

Vaincre le Mal par le Divin 

Lorsque l’on tourne les pages e notre Histoire et que chaque feuille se mouille au ricochet de nos larmes, force est de constater que malgré nos peines et nos défaits Hashem est et restera notre meileur allié face à l’ennemi quel qu’il soit. Se tenir debout et être prêt au combat, choisir son arme qu’elle soit spirituel ou stratégique, que l’on combatte avec conviction sans l’ombre d’un doute au coté de notre Créateur. Essav nous a poursuit et nous poursuit encore de par le monde , et ce, quel que soit notre niveau religieux, nos tendances, nos points de vue et apriori…La première arme pour vaincre Essav : c’est l’union. C’est pourquoi notre magazine travaille aussi sur des chroniques et des articles qui ont pour objet de stimuler une intelligence Juive sans cesse en eveil. Ca n’est pas à coup de machettes que l’on éteindra notre peuple, ce qui nous tue vit dans nos coeurs : les mauvaises paroles collectives, le manque de solidarité, l’indifférence. Notre Peule est beau et nous pouvons encore plus : si nous le voulons…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *