La jalousie au sein du couple Juif

tumblr_lysnq6fw5q1qabhnjo1_500_large« Je te fiancerais à moi pour toujours » ( Osée, 2,21)

La jalousie se vit parfois comme une démesure. Elle semble dans un couple divisée en deux pôles émotionnels. Pour les uns elle est subite et pour les autres elle est inconsciente ou consciente , épisodique ou maladive.

Mais alors me direz-vous ? La question a t’elle lieu d’être au sein du couple Juif ? Malheureusement il n’existe pas d’idéal de mariage quelle que soit la religion. Et si Baruh Hashem notre Judaïsme est magnifique, certains problèmes existent, chez tous : pratiquants, traditionaliste, religieux. La Jalousie au sein du couple Juif : la thématique Tsniout mag’.

La jalousie est elle une preuve d’amour ?

Il existe plusieurs manières de montrer notre amour à notre prochain. Certains utilisent souvent à tort l’excuse de la jalousie comme étant une preuve évidente d’amour…D’un point de vue plus global il arrive que la jalousie lorsqu’elle devient excessive devienne en réalité une asphyxie pour le couple. La distance entre notre propre caractère et celui de notre conjoint s’entrechoque et l’incompréhension s’installe. D’un point de vue strictement personnel j’encourage à la communication, rien ne sert de s’enfermer dans des silences prolongés qui font naître en nous une certaine amertume. Le couple Juif c’est beau. Il faut le réanimer si l’on sent venir ce que j’appelle une déshydratation émotionnelle. Si Hashem vous a uni l’un à l’autre c’est que votre histoire était déjà écrite dans le ciel. Etouffer n’arrange rien. S’asseoir ,discuter, et consulter un Rav d’abord seul (en sorte de thérapie religieuse) puis en couple afin de compléter votre « traitement » eut aussi aider.

Torah et notion de jalousie

Le mariage Juif tel qu’il est envisagé par notre Sainte Torah intègre deux aspects fondamentaux. D’ailleurs comment procède t’on à un mariage Juif , ce dernier est divisé en deux étapes tout d’abord la confirmation ou consécration (en quelques sortes) qui se nomme Kidouchine (fiançailles) , lors de cette étape l’homme offre un objet de valeur à la future mariée en l’échange de quoi cette dernière promet de ne s’attacher, de ne se lier qu’a lui. Ensuite la seconde étape uniera le couple sous la h’oupa (noce religieuse Juive) afin de ne former qu’une seule chair (Génèse 2;24) cette étape se nomme Nissouyin (ou Mariage).En terme religieux il est donc difficillement enviseageable de parler de jalousie à proprement dire. En effet, le mariage Juif a cette splendeur d’unir la femme à son époux. Dans le mot union l’on entend pas non plus une coupure nette de la mariée avec le reste du monde, mais la création d’un espace qui unit deux etres à jamais en veillant à ce que l’époux la protége de l’environnement externe.Ce sont les Kidouchine qui permettent de creer un monde, un coin de vie dans lequel le couple va exister et évoluer, le Mariage ou Nissouyin lui, inonde cette étendue de vie et donne au couple Juif la volonté de grandir et faire le chemin d’une existence.Qui parle de jalousie ou de ses dérives ici n’est pas sans faire allusion à une autre peur : celle de l’adultère. La Torah en réserve des chapitres entiers mais ce thème là devra faire l’objet d’un autre article.

Les dangers d’internet

La jalousie n’est pas née d’hier. Mais les nouvelles technologies, elles, sont récentes et avec elles une vague de rebondissements non sans conséquences pour le couple sont venues se greffer. De nombreux couples religieux refusent l’accès à internet afin de se donner le temps d’être ensemble plutôt que sur un ordinateur ou un iphone mais aussi pour limiter les dangers qui y sont liés. Nombreux sont les grands Guedolims (grands Maîtres de notre génération) qui préviennent des dangers d’internet, portail ouverts sur la violence, la pornographie et surtout aux chat et réseaux sociaux. Ou est le danger ? Il est vrai (témoignage à la clé) que de nos jours certaines jeunes femmes (chez les hommes aussi mais c’est moins fréquent) que l’on appelle « Ex » sont des véritables modèles de pritssoute. Elles savent un homme marié mais (et même si ce dernier est religieux) se permettent de le recontacter « histoire de prendre des nouvelles ». Ca n’est pas pour prendre ici le parti prix des jaloux mais enfin si les choses ne sont pas recadrées dès le début d’un mariage ce genre de dérives peuvent facilement dégénérer. Si votre conjoint(e) est sans failles, et que votre confiance mutuelle est saine sur les bases d’un milieu Kadosh , le danger c’est souvent l’autre. Ces célibataires qui s’ennuient et qui viennent prendre la température histoire de…Attention trouvons cependant un équilibre entre paranoïa et vérité, car c’est la que le facteur Jalousie rentre en scène ! La liberté des réseaux sociaux, les accès aux boites mails, les envois de messages tellement rapide et facile d’accès sont autant de portes ouvertes à ces ex qui nourrissent la possessivité du ou de la conjointe.

La peur des ex : un manque révélateur de confiance en soi.

Alors messieurs dames, calmez vous ! Il ne faut pas vous en vouloir cette jalousie est révélatrice d’un manque d’estime de soi, sans doutes la peur de ne pas être à la hauteur par rapport à une EX ou un ancien shiddouh. Certains ont fait teshouva ils ont donc eu dans le passé plusieurs relations, et certaines d’entre elles refont surface sans le vouloir (ex, revoir un ou une ex à un mariage, ou envoi de mail, etc…). Alors avec la jalousie vient la remise en question. La confiance en soi n’est pas un acquis, elle se travail telle une mida (mesure). Exposer la situation à l’autre et mettre des mots sur une colère ou une peur aide souvent à éclaircir les choses. Ne vous comparer pas mettez simplement des limites afin que votre moitié ne confonde pas « ouverture d’esprit » et familiarité avec le passé. Ce dont vous avez besoin c’est d’être rassurer. Besoin que l’autre vous témoigne son affection et vous tranquillise sur ce que vous êtes pour lui ou pour elle. Le milieu des shidouhims (rencontre religieuse entre deux jeunes gens dans le but de se marier) est moins compliqué sans restreindre ce dernier, disons que vous en fassiez un ou vous en fassiez cent, ça marche ou ça ne marche pas mais vous avancez. Le problème se pose plus pour le milieu traditionaliste si l’on est h’ozer be techouva (retour vers la religion) ou chacun s’est construit un passé , en gros (et c’est naturel) vous n’êtes pas pour lui/elle « la première » (le premier) il y a eu des ex avant vous et inconsciemment c’est insupportable à concevoir. Mais sachez que plus vous vous tournerez vers le passé moins il vous sera aisé d’envisager l’avenir. Tachez donc de (et je déteste ce mot qui est facilement exprimable mais difficilement vivable) « RELATIVISER »…

Les petits conseils de la rédaction 

Réapprenez à prendre du temps pour vous afin de redonner à l’autre un peu de sa liberté (j’entend par liberté de l’espace pour respirer un peu, le Mariage Juif est la plus belle des choses, merci donc de ne pas le voir comme une paire de menottes dans un centre carcéral) . Allez à des cours de Torah avec des amies, réservez vous un temps dans la semaine ou vous pouvez lire un livre, peindre une toile, cuisiner un plat. Toutes ces choses qu’il est bon de faire par vous et pour vous dans votre espace intime. Afin de lutter contre cette peur cachée de l’abandon, rapprochez vous d’Hashem et renforcer votre hitbodédoute (relation privée avec le Créateur), se confier à Hashem ouvre la porte à la réalisation de ses voeux, et apaise.Se sentir indépendante coupe court à tout problèmes de …dépendance. Exister donc POUR votre moitié et non PAR votre moitié. Se retrouver rétabli une confiance en soi, et permet de se découvrir et de réaffirmer sa personalité.

Consultez un rav ou un psychologue reconnu dans le milieu religieux si vous sentez que la jalousie devient maladive et que cela terni votre couple, il est important de vous poser les bonnes questions et pour vous aider à en obtenir les réponses les Rabbanims et la Torah de vie qui est la notre vous aideront au mieux et vous surprendrons meme audelà de vos espérances. Ca n’est pas la solution à tout, mais c’est déjà un pas en avant pour votre couple.

Réinvestissez votre couple et misez sur l’avenir , faites des projets à court ou long terme. Si vous avez des enfants construisez aussi des plans autour d’eux. Réservez vous un temps d’étude une petite demi heure chaque soir sur le thème de votre choix, Tsniout, cacherout…et pourquoi pas shalom bayit. Regarder vers l’avant permet de construire, le passé, lui, est deja bâti…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *