Tags

Articles connexes

Partager

A la découverte de la marque Yona Couture, invitée de la conférence « Taharat Hamishpaha c’est quoi ? »

  • SumoMe

En mai dernier, nous assistions à un événement majeur au coeur de la communauté Juive Lyonnaise, l’organisation d’une soirée pour femmes entièrement consacrée à se renforcer, se rapprocher des bonnes midottes et aborder les thèmes relatifs à la femme Juive. Tsniout Magazine se tenait à des kilomètres de cette magnifique aventure mais a véritablement tenu à répondre présent par la plume : en retraçant le parcours d’une des marques invitée de l’événement j’ai nommé Yona Couture : la Tsniout autrement. Une petite interview dépeignant la soirée, mais aussi le parcours pro de Carole et Céline (-Céline à la création  et Carole à la communication aussi présentes à la soirée) répondra à toutes nos lectrices et nous replongera le temps d’une lecture, dans l’ambiance de ce magnifique spectacle…Nous remercions d’avance Carole et Celine de la marque Yona Couture pour leur gentillesse, leur simplicité et saluons le mérite de la Rabannite El Hadad, de sa fille Hanna  et de la Rabbanite Sitruk sans qui la soirée n’aurait pu voir le jour.

Tsniout Magazine : Bonjour les filles, merci de répondre à nos petites questions, n’étant pas présentes à l’évènement nous avons ABSOLUMENT tenu à en savoir plus. On commence donc par le nerf de la guerre à savoir : comment s’est déroulée l’organisation de la soirée, pouvez vous nous en dire plus ?

L’événement avait pour point de départ une conférence de la Rabbanite Sitruk sur la Taharat Hamichpaha *(pureté familiale) et très vite il y a eu une volonté des organisatrices d’inclure en fin de conférence un défilé Tsniout dont nous étions une des marques invitée. Le but étant aussi de mettre en valeur une femme religieuse épanouie. Cette soirée permettait d’unir et de réunir la femme Juive traditionaliste et religieuse, en expliquant l’importance de la pureté familiale d’une part, mais aussi en introduisant les notions de Tsniout. Rassembler les femmes en dédramatisant des points de religion parfois sensibles à aborder.

Tsniout Magazine : De qui est venue l’idée d’une conférence, d’un défilé ?

Carole C. : L’idée en soi d’une soirée nous vient de la Rabbanite El Hadad (épouse du Rabbin Elhadad, étant également un haut responsable communautaire de la synagogue du quai Tilsit aux cotés du grand rabbin de Lyon). La Rabbanite El Haddad donne fréquemment des cours aux femmes de la communauté, elle est également une amie proche de la Rabbanite Sitruk conférencière phare de la soirée. Pour ce qui est du défilé il a été proposé par la fille de la Rabbanite elle-même. 

Extrait du défilé du 29 Mai 2016

Extrait du défilé du 29 Mai 2016

Tsniout Magazine : Ou s’est déroulé l’événement ? Qui étaient les intervenants ?

Céline O. et Carole C.: La soirée a eu lieu à l’école Juive de Nahalat Moshé à Villeurbanne..Hanna la fille de la rabbanite comme dit précédement a pensé au défilé afin d’apporter une touche mode à la conférence, mais aussi dans le but de montrer à la femme Juive combien la combinaison entre religion et tendances est fantastique. On aura eu la chance d’avoir eu la présence de créateurs entre autre,comme le couturier Max Chaoul et sa magnifique robe de mariée : pompon du défilé. Ont répondu également présent les marques Hôtel Particulier et Amazone, et, évidemment Yona Couture…De nombreuses jeunes femmes de la communauté ont aussi prêtés des tenues issuent de leur propre dressing.

Tsniout Magazine : Fantastique bH » ! Céline, dans le cadre de ton travail de créatrice aimerais-tu organiser des événements similaires à l’avenir ?

Et bien il se trouve qu’en matière de défilés nous en sommes dejà au quatrième auquel notre marque participe cette année, on peut dire que c’est quelque chose qui nous plaît vraiment ! Chaque fois c’est une nouvelle joie de présenter et faire découvrir nos collections ! Oui j’aimerais vraiment enrichir notre agenda sur les mois et années qui viennent BH’ sur de nouveaux défilés, au fur et à mesure des tendances.

Tsniout Magazine : Yona couture vous qui êtes créatrices, comment désirer vous apporter de la Tsniout dans les dressings de vos clientes ?

Carole C. : La marque doit se définir dans le monde de la Tsniout comme un modèle de référence, nous aimerions que dans quelques temps BH, se dessinent sur les lèvres de nos clientes et de leur entourage, non pas « je me suis achetée une robe » mais une « Yona Couture ». Exister dans le coeur des gens comme une ouverture sur le monde de la femme religieuse, qui s’habille, qui existe et qui brise les clichés surfaits de la femme négligée gravés dans l’inconscient collectif.

Tsniout Magazine : Céline avant de me séparer de vous j’aurais souhaité quelques mots sur votre Fashion parcours…

Céline O. : Le point de départ de mon parcours a vu le jour avec l’arrivée des triangles ou foulards customisés si vous préférez. J’avoue un concept qui associe une tenue et un super foulard assorti à cette dernière m’a vraiment séduite. Pour la première fois je découvrais le foulard comme un véritable accessoire de mode qui permettait d’être tsnanoua, plus seulement un « fichu » qui aurait pu laisser le reste de ma tenue à désirer. Les triangles alliaient le respect de la halaha avec la beauté d’un accessoire qui venait illuminer un look..J’ai donc commencé avec les foulards.

Et puis comme un bel événement n’arrive jamais seul, j’ai eu la chance de faire la rencontre de Rinati Lakel* (créatrice Française de foulards à Jérusalem très connue dans le monde Francophone), j’ai petit à petit commercialisé ses foulards que j’avais vu la toute première fois portés par une proche, les foulards de Rinati furent d’un point de vue personnel une révélation et une solution à mon devenir en matière de Tsniout. En ce qui concerne la marque Yona couture on a d’abord commencé par des ventes privées puis nous avons poursuivis avec l’ouverture d’un show room, nous travaillons le secteur du prêt-à-porter mais nous envisageons de nous elargir dans le secteur des robes du soir qui sont très réclamées par de nombreuses clientes.

**Vous avez aimé cette petite entrevue ? N’hésitez pas à retrouvez nos deux adorables créatrices dans leur show room Lyonnais ainsi que sur Facebook : « Yona Couture, la Tsniout Autrement ». Vous-y retrouverez entre autre quelques photos du défilé…

Extrait de la collection Hippie Chic Yona Couture

Extrait de la collection Hippie Chic Yona Couture