AudeliaB Couture : Du rêve à la concrétisation oct22

Tags

Articles connexes

Partager

AudeliaB Couture : Du rêve à la concrétisation

  • SumoMe

Extrait d’une illustration d’école de mode Londonienne

Des petites nouvelles de la rédaction qui a enfilé ses bobines en Novembre de l’année dernière. Et AudéliaB laisse un temps de coté, surfileuse et machine à coudre, pour vous raconter un peu les dernières nouvelles et reprendre un peu d’encre…Le stylisme une histoire d’amour n’ayant plus de secrets. Tsniout magazine deviendra je l’espère Tsniout E-shop online, on ne donne pas de date d’ouverture mais l’on y travaille. Ne plus voir seulement l’amour de la Tsniout mais la joie de vêtir les femmes que je trouve si belle ! Une surprise concocté par mon mari en Novembre dernier, poussée par mon père tailleur de profession…j’ai réalisé (ou réalise) un de mes rêves ultime : le stylisme.

image-18

Illustration de mode Par AudéliaB

Un déclic depuis l’enfance 

Combien sommes nous à avoir rêver la mode les filles ? Très nombreuses et je vous vois déjà sourire derrière vos écrans. J’encourage le talent, j’encourage la force des aspirations, et les envies. Car en supposant que la vie ne se vit qu’une fois, une seule, alors il ne faut pas passer à coté et il faut la vivre bien.

Les rêvés ne remplissant pas forcément les assiettes à la fin du mois il n’est pas interdit de mener de front une vie pro dans un autre domaine, d’être maman ou en chidouh’ mais de se tracer parallèlement un avenir, suivez donc votre chemin sans perdre de vue vos objectifs. Et je ne sais pas ce que la mode représente puisque c’est un mot qui sonne différemment dans le coeur de chacune (et chez certaines qui ne sonnent pas du tout d’ailleurs ! lol) mais chez moi ça n’a jamais sonné, la mode a été pour moi une symphonie de couleurs, un arrangement de chutes de tissu au magasin de papa, la customisation de vieux jeans à deux doigts d’être jeter à la poubelle, la rencontre fantastique du vieux et du nouveau, le clash dans mon esprit d’enfant de ce qu’un vêtement faisait au corps d’une femme…Baccalauréat en poche,j’ai donc vendu du vêtement, plier du vêtement, fait du chiffre avec du vêtement…mais les écoles étant trop onéreuse je me suis vite faite une raison sur mes rêves haute couture à l’époque…Mais les rêves de femmes ne s’éteignent jamais et nous poursuivent avec un goût d’éternel.

It’s all about design * (tout est question de stylisme) image-17

Aimer ce que l’on fait c’est aimer le regard des gens sur notre passion, et peu importe les craintes du début, elles sont naturelles. A mi-chemin de mes projets quelle que fut mon rôle aussi bien en tant que rédactrice mode, qu’à la vente ou aujourd’hui créatrice je garde en tète que toute notre réussite repose sur la volonté et notre foi en D.

Je suis heureuse de me lancer dans cette fabuleuse aventure à vos cotés, car mon amour de la mode dépasse largement les conventions, au-delà des magazines papiers et de mes éditos  je veux désormais que la matière vive sur le corps des femmes, que les volontés s’exhaussent de manière réelle.

Robe en organza et jersey doublé, applique sequins

Robe en organza et jersey doublé, applique sequins

Le marché de la modestie/tsniout compte désormais de nombreuses adeptes et grâce au Ciel de nombreuses Stylistes, qui , j’en ai l’intime conviction veulent amener leur talent à exécution au travers du corps et du coeur des femmes. Chacune apporte sa pierre à l’édifice, du glamour au pratique, du classique au tendance et j’en passe…Tout est une question de style.Parfois une simple paire de stiletos ou de Stan Smith* fera la différence dans votre style que vous jugiez à la base basique.

AudéliaB de l’étudiante en couture au métier fait sur mesure

La vie vous apprendra des choses, et parmi elles toutes ses passions déchaînées qui vous hisseront au sommet de vos aspirations. Tout ce que l’on ignore et qui vous rendra riche de coeur et d’esprit…Novembre 2015 une date qui aura fait chavirer mon je suis « styliste bloggeuse » à je suis…styliste ou je tend à le devenir avec l’aide D’Hashem.

Il faudrait des années pour couper, travailler la matière, la repasser, lui donner vie, transformer le dessin en réalité. Des années encore pour le coup de crayon parfait, les mesures justement prise, les moulages et la coupe à plat assimilés…Mais il faut juste quelques secondes au coeur d’une femme pour comprendre ce qui est fait pour elle.

La suite ? Je vous la réserve en Image pour la début Novembre avec quelques une de mes créations.

Bon accueil de cette année nouvelle que je vous souhaites…pleine de santé et de créativité.