Preparatifs de mariage : challenge ou utopie ?

  • SumoMe

Dispute pre nuptiales

Première question : comment ca va ? Seconde question : avez-vous lu le titre ? Alors je vous vois déjà toutes en train de sourire derriere vos ecrans. Et la vous vous dites : AudeliaB s’absente pour nous tailler une collection* une année durant -*(oui pour celles qui ont perdu le fil, j’étais styliste depuis des années, et j’ai peaufiné ce rêve par la poursuite d’un diplôme complet dans le domaine du design et du modélisme afin de lancer prochainement BH mes collections, d’où les blagues..)- et quand elle revient c’est pour aborder des sujets tout du moins ‘’touchy’’. Vous m’avez bien toutes et tous manquer, et c’est sur le fil du rasoir , et,a la demande de plusieurs lectrices, que l’on va parler du mariage, du vrai, de celui qui rend heureux, moins heureux, pas heureux…nous interroge, nous satisfait ou nous préoccupe.

Le mariage de ‘’ouf’’ : la recette infaillible  du bonheur ?
Calmez vous les filles. On s’en souvient bien de ce jour, soit après quelques mois de chidouh concluant , soit pour les plus traditionalistes après quelques mois/années fiancés , on y va, on se decide a s’assoir entre quatre yeux avec parents et beaux parents pour fixer une date.  Faut se l’avouer, on est jeune, on est fou. Et nos parents que D nous les garde sont moins jeunes mais tout aussi imaginatifs quand il s’agit d’aborder le thème du Dday. Même avec des moyens modestes, il faut inviter tout le monde pour ne pas faire d’histoires disent les parents, et pour avoir tous nos amis autour de nous disent les futurs mariés. Faites en fonction de votre bourse, le bonheur futur du couple et sa teneur en chalom bayit ne réside pas dans le nombre d’invités présent. Ils sont certes la pour vous réjouir, mais le chemin que représente une vie mariée ne se limite pas a ca. Le jour du mariage on oubli ce détail, on s’en souvient après…

Des conseils a prendre…et a laisser.
Tout d’abord et je m’adresse aux parents qui marient leur premier enfant mais aussi aux jeunes futurs mariés , éviter de céder aux pressions de l’entourage. les gens certes bienveillants y vont tous de leurs bons conseils. Lorsque l’entourage s’en mêle un peu trop on met le holà, les faires parts seront envoyés, on choisira l’orchestre/Dj qui nous plaira et les placements de table ne se feront pas en fonction des embrouilles entre tata Simone et tata Jocelyne : c’est compris ?  On en rigole mais nos avis allant bon train on ne s’imagine pas la pression que représentent les préparatifs d’un mariage, alors éviter de rajouter de l’huile sur le feu ca aide.

Opération : calmons le jeu avec la future belle mère.
Ah bien oui, on l’aurait presque oublié notre tendre et bien aimée dit donc. LOL. Bon calmons le jeu, c’est notre future belle-mère donc comme elle appartient a une conjugaison a posteriori, pour le présent on se contente de politesse, et pour le passé et bien heureusement pour nous on en a pas …(pas encore) !  Les filles, et je m’adresse vraiment a vous, comme a des sœurs. Difficile pour votre future belle maman de s’imaginer laisser son fils a une autre. Alors un conseil, mettez de l’eau dans votre vin lors des préparatifs, et choisissez un médiateur autre que votre futur mari (qui aura alors et choisissez un médiateur autre que votre futur mari (qui aura alors une position d’arbitre sans la ligue 1) pour gérer les embrouilles. Je ne dit pas
qu’il faut tout lui passer, je dit seulement qu’il faut prendre sur soi (oui facile a dire je sais) vous vous vengerez une fois mariée ! Ptdrrrrrr…Non hasvechalom je plaisante. Vraiment, appelez votre mère ou une tante a la rescousse pour lui parler lorsque le venin montera afin que chacun retrouve son jardin d’Eden et qu’aucunes tensions ne se fassent sentir veille du mariage. Le mariage est une joie pas un règlement de comptes.

Main basse sur les rivalités en tous genres
Ne l’oublions pas c’est lors de l’organisation d’un mariage que les fortes personnalités se révèlent. Parfois aussi des jalousies (par exemple de possibles rivalités entre frères et sœurs) apparaissent, ‘‘A mon mariage je n’ai pas eu tout ca’’ etc… Ca n’est jamais méchant mais cela peut être blessant. On ne cédera pas au chantage, futurs mariés, ce jour j c’est le vôtre, apprenez a mettre un voile (vous apprécierez la palette de jeux de mots de couturière) sur ce qui fatigue, peine ou ne sert a rien.

Autres contrariétés dont on se passerait bien :​ nos copines et copains les EX​ qui pointent le bout de leur nez sitôt qu’ils entendent que vous vous mariez. Chidouh ou anciennement fiancés autant vous dire que peu importe qui a quitté qui, ils reviennent comme la nuit des morts vivants. Lol Leavdil. Alors on est poli(e) et on balaye bien gentiment le passé en lui souhaitant bonne chance. Car vous êtes déjà tourné(e)s vers le futur et pas le temps de passer un savon a votre futur(e) mari/femme sur le pourquoi de ses Whatsapp ou pourquoi telle chadhanite le/la recontacte pour lui présenter la fille/le garçon d’il y un an. Le pauvre il n’y est pour rien ! En même temps c’est agaçant de voir les gens apparaître juste parce qu’ils sont curieux de votre bonheur, c’est pourquoi il faut être plus intelligent et continuer la réalisation de votre projet sans perdre de temps.

En bref…

La réussite de votre mariage dépendra de votre capacité a poser certaines limites. ​Des limites relationnelles​, lorsque la famille devient envahissante et s’impose pour diriger l’organisation du mariage. Prendre de petites distances ne fait jamais de mal, et puis tous ses gens vous les retrouverez au buffet ou sur la piste…hein..En attendant c’est les maries et les parents de ses derniers qui mènent la danse.  Fixez vous également ​des limites budgétaires​, inutile de se mettre sur la paille pour épater la galerie. Il y en a pour toutes les bourses, vous aurez le plus beau jour de votre vie au prix qui vous fera un compte en banque tout aussi mignon. La vie ca n’est pas Instagram les copines, et commencer sa vie avec des dettes ou tout simplement négligez un confort personnel (comme l’achat d’un appartement par exemple) pour ressembler a Kardashian, ne servira pas a grand chose. Votre rêve a vous doit durer toute une vie pas toute une nuit.
On souhaite sur ses paroles d’encouragement un immense mazal tov a tous nos futur mariés, qu’ils soient nombreux a connaître la joie de la houppa et le travail quotidien du shalom bayit pour avancer main dans la main vers la construction du foyer Juif , dans la Torah et les Mitsvotes.